Un écoquartier en bord de Seine au pied d’une future gare du Grand Paris Express​​

Le renouveau du quartier de seine ouest

Depuis 2012, la Ville a engagé la transformation de 16 hectares de tissu industriel en un écoquartier.

Le développement durable est aujourd’hui très largement pris en compte dans la conception et le fonctionnement des futures constructions et des espaces publics, sur la base d’une charte de l’écoquartier et d’un cahier de prescriptions environnementales s’appliquant à tous les intervenants (aménageur, opérateurs immobiliers, entreprises de travaux).

Une architecture ambitieuse et un aménagement très qualitatif des espaces publics permettent de créer un cadre de vie attractif tout en répondant aux contraintes du plan de prévention du risque inondation.

Programme des constructions : 270 000 m²

  • Environ 135 000 m² de bureaux et activités
  • Environ 2 000 logements neufs
  • Un hôtel, une résidence étudiante, une résidence services personnes âgées, une résidence tourisme
  • Environ 7 000 m² de commerces et services composés d’un supermarché associé à une vingtaine de cellules commerciales

Programme des équipements publics : 7 000 m²

  • 1 équipement petite enfance (60 berceaux ; une halte-garderie de 20 places.)
  • 1 gymnase et la restructuration du stade existant
  • Un groupe scolaire de 14 classes (école maternelle / école élémentaire / restauration scolaire / centre de loisirs et accueil périscolaire)
  • Un parking public de 100 places

Composition des espaces publics : 73 000 m²

  • Réaménagement ou création de voiries, de voies piétonnes, venelles
  • Parc urbain d’environ 1,5 ha
  • Aménagement d’une place de 3 000 m² et plusieurs placettes
  • Réalisation de mails apaisés de 7 000 m²
Plan de masse du programme : Violet : Bureau - Bleu : Équipement public - Rose : commerce - Ligne rose : RDC actif - Rouge : Hôtellerie et résidentiel

Des objectifs ambitieux pour un quartier durable

  1. Concevoir un cadre résidentiel attractif en proposant une offre de logements diversifiée, des espaces publics variés, des services de qualité et des commerces de proximité.
  2. Favoriser le développement économique par la création d’activités et d’emplois locaux.
  3. Créer un quartier-jardin à l’identité fluviale pour un cadre de vie idéal mêlant un généreux parc urbain, cœurs d’îlots végétalisés, continuités paysagères : une trame verte structurée autour d’un espace vert majeur.
  4. Viser l’exemplarité en matière de qualité environnementale et apaiser la circulation routière tout en favorisant les déplacements doux.
  5. Développer une mixité sociale et urbaine : Habitat / Activités économiques / Commerces et services / Équipements publics.
  6. Poursuivre l’aménagement du Quartier de Seine, assurer une continuité avec les berges et s’inscrire dans des projets urbains d’envergure métropolitaine.
  7. Créer une mixité sociale (diversité de l’offre résidentielle) et urbaine (mixité des fonctions) et créer une ambiance résidentielle.
  8. Articuler le Quartier de Seine au pôle d’échanges multimodal des Grésillons.

Chiffres clés

  • 16 hectares
  • 2 000 nouveaux logements
  • 4 établissements d’hébergements
  • 135 000 m²de bureaux
  • 7 000 m² de commerces et services
  • 1 groupe scolaire de 14 classes
  • 663 nouveaux arbres plantés
  • 1,5 hectare de parc
  • 1 Maison du Projet et 1 Conciergerie participative. La Maison du Projet du Quartier de Seine Ouest est animée depuis plus d’un an par Récipro-Cité, une Conciergerie participative qui a déjà mis en place de nombreux services aux particuliers ainsi qu’une ressourcerie numérique.