PAPALIA Anne (150)

 

 

 

 

 

 

 

 

“Paréidolies

Cette œuvre Hommage à Cozens n°6 est le support pour des paréidolies (du grec ancien para-, « à côté de », et eidôlon, diminutif d’eidos, « apparence, forme »), phénomène qui consiste à identifier une forme familière dans des tâches de peinture, d’encre, dans un paysage, un nuage, de la fumée, sur des murs décrépis.

 

Hommage à Cozens

Elle fait partie de recherches en “peinstamtype”, association de trois techniques peinture/estampe/monotype que je mène actuellement. Ces oeuvres sont intitulées “Hommage à Cozens”. Peintre et enseignant, Alexander Cozens, en 1785, écrit une “Nouvelle Méthode pour assister l’invention dans le dessin de compositions originales de paysages” où le paysage est peint à partir de tâches -jetées au hasard sur le papier- au fort pouvoir évocateur. Victor Hugo, Georges Sand -avec la technique de la dendrite- puis les Surréalistes faisaient de même.

 

Paysages imaginaires hasardeux 

Ces tâches de peinture aux formes fluctuantes, mouvantes, inattendues donnent à voir des territoires aux frontières souples. Ces créations aux macules et dendrites chromatiques provoquent des motifs aléatoires arboriformes laissant la place à la construction d’imaginaires singuliers et pluriels.

 

Un mix-média entre contrôle et lâcher prise

Ces œuvres aux couleurs mêlées doivent aussi leur originalité à une technique particulière, la « pein’stampe » où la peinture se combine à l’estampe, peinture sans pinceau, à l’aveugle, grâce à une technique inspirée à la fois de la gestuelle spontanée et de l’estampe contemporaine, un mix-média entre contrôle et lâcher prise.”

Découvrez cette artiste à l’occasion de la manifestation intercommunale “Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes 2020” – samedi 10 et dimanche 11 octobre 2020 de 14h à 19h

6, impasse Doussineau

92 270 BOIS-COLOMBES

06 60 27 03 71

anne.papalia@gmail.com

www.annepapalia.fr