ASSOUMOV Marine (190)

Artiste plasticienne

Céramique, livres d’artistes, peinture

Sensible à la fragilité des choses, Marine Assoumov redonne une vie poétique à l’éphémère imprimé qui pollue les villes. Elle glane dans la rue les papiers abandonnés et les transforme par de lentes manipulations, déchirage, torsion, tissage ou collage.

Obsédée textuelle, l’artiste détourne les mots dans un jeu de déconstruction ambigüe, où les phrases se croisent en un murmure étouffé. Ses collages construisent un espace rythmé et texturé, une jungle séduisante de signes colorés où elle se moque du trop-plein de mots et d’images qui submerge le monde moderne. Le regardeur doit pénétrer peu à peu cette énigme ludique et en découvrir le sens caché.

En sculpture, dans sa série « la bibliothèque de l’illisible », la plasticienne incise livres et manuscrits de signes mystérieux pour graver les traces du passé. Elle recherche des objets abandonnés qu’elle détourne en des sculptures mystérieuses.    

Avec ses matériaux modestes de terre et de papier, Marine Assoumov poursuit son chemin singulier, nous offrant un art singulier  où couleurs vibrantes, collages lettrés et matières sensibles captivent l’œil du spectateur.

          

La plasticienne Marine Assoumov vit et travaille à Asnières. Après une licence d’arts plastiques en 1981, elle se consacre à la peinture puis à la sculpture.

Artiste MDA, ADAGP, sociétaire fondation Taylor.

Expositions régulières en galerie ou en salon. Nombreuses œuvres en collections privées ou publiques.

La peinture (1980-2008) : amoureuse de l’huile, l’artiste la magnifie par des séries de peinture à la pâte épaisse et aux couleurs profondes: « déconstruction », « paysage intérieur », « fragments d’atelier » et « corps à corps de rugby ».

Les mots (après 2008) : avec ses « lettres anonymes », elle joue avec les mots qu’elle insère dans ses collages en les détournant sous forme d’énigme. Elle poursuit son travail sur l’écriture en  créant des livres d’artiste illustrant ses poèmes, œuvre d’art total où elle réalise gravure, reliure et texte : « atelier allié », « la diva s’en va ».

La texture (depuis 2016) : alchimiste de la matière, la plasticienne transforme le papier en le fragmentant en tesselles, en le torsadant, en le tissant ou en le collant sur toile ou bois : série des « papiers-reliefs ».

La sculpture (après 2015) : elle façonne « la bibliothèque de l’illisible » et les « trésors de mer », des vagues et coquillages en céramique. Elle crée aussi des installations de sculptures en papier mâché, peint ou collé.

  

Contact :

Découvrez cet artiste à l’occasion de la manifestation intercommunale “Portes Ouvertes des Ateliers d’Artistes 2021 – PODADA » – samedi 9 et dimanche 10 octobre 2021 de 14h à 19h

dans son atelier au 28 rue André Cayron

92600 ASNIÈRES-SUR-SEINE

Email:

Site Internet: http://marine-assoumov.com