Boutique Rafa'Elles

Droit de préemption : la Mairie agit pour la qualité du commerce de proximité

Entreprendre

Comment améliorer la qualité et la diversité des commerces Asniérois ? Le droit de préemption des communes permet à une Mairie d’orienter le type d’enseignes qui s’installent. La Mairie d’Asnières vient d’exercer ce droit à deux reprises, près de la gare de Bécon et de l’Hôtel de Ville.

Deux locaux préemptés cet été

Cet été, la Mairie a exercé son droit de préemption urbain (acquisition des murs), à l’occasion de la vente d’un local d’activité situé au 7, rue Denfert-Rochereau, dans le quartier  Bécon. En agissant ainsi, la Mairie est prioritaire sur les autres offres d’achat et se donne les moyens de peser sur l’installation de nouvelles activités commerciales plus conformes aux besoins des habitants de ce secteur, identifié comme étant un pôle commercial et artisanal à protéger dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme).

L’ancien commerce « Rafa’Elles » ne deviendra pas une agence immobilière comme prévu au départ.

Dans la même logique, la Ville a préempté le bail de l’ancien commerce « Rafa’Elles » situé au 88, avenue de la Marne, dans un périmètre de sauvegarde et d’équilibre du commerce et de l’artisanat institué à Asnières il y a plus de 10 ans. Cet emplacement ne deviendra donc pas une agence immobilière comme prévu au départ, car la Mairie estime que ce type d’activité est surreprésenté dans le quartier.

Favoriser les commerces de proximité

L’objectif est clair : favoriser l’installation de commerces de proximité et de qualité afin de dynamiser la vie de quartier. Cette politique est coûteuse, mais elle constitue un levier efficace pour préserver la diversité des activités commerciales et artisanales à Asnières.

Dans le cas des deux locaux préemptés, d’un point de vue procédural, la Mairie a 2 ans pour rétrocéder le bail au candidat retenu et approuvé par le conseil municipal.